Du lundi au vendredi de 11H à 20H et le samedi de 9H à 13H

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Quand et pourquoi consulter un ostéopathe pour son nouveau-né ou son nourrisson ?

Quand et pourquoi consulter un ostéopathe pour son nouveau-né ou son nourrisson ?

Le 13 novembre 2019

Comme nous le savons tous, l’accouchement est un traumatisme très intense pour la mère. On oublie trop souvent que c’est aussi le tout premier traumatisme de tout être humain.

En effet, un accouchement peut être plus ou moins difficile avec l’emploi par les médecins de différents ustensiles tel que des spatules, des ventouses ou bien des forceps !

Plus simplement, en fonction de sa position dans le bassin pendant la grossesse, on peut noter sur un nouveau né un crâne en forme d’obus, une oreille plus ou moins avancé ou bien un nez écrasé. Tout cela peut perturber le bon fonctionnement du crâne du nourrisson.

Dans les faits, un examen ostéopathique attentif devrait être pratiqué après chaque naissance.

Il est donc préférable de voir un ostéopathe si vous avez eu une grossesse ou un accouchement difficile ou traumatisant. Nous pouvons déjà lister quelques exemples :

–Quand il y a eu un accouchement sous péri durale ou retardé volontairement.

– Quand la naissance a été trop longue (plus de 8 heures) ou trop rapide (moins de 2 heures).

– En cas de naissance gémellaire (voir plus).

– Quand la présentation s’est faite par le siège, le front ou la face.

– Quand on a tiré trop fort sur la tête.

– Quand le cordon s’est enroulé autour du cou.

– Quand il y a eu prématurité (le crâne est plus fragile).

– Quand on a appuyé sur le ventre de la maman pour faciliter l’expulsion.

– Quand on a utilisé les forceps, la ventouse.

– En cas de césarienne faite en urgence.

– En cas de souffrance fœtale, de réanimation même légère du bébé.

 

Il est aussi conseillé d’observer votre nourrisson chez vous car dans certains cas, que nous listerons par la suite, une consultation peut être bénéfique pour votre bébé :

– Il se cambre en arrière quand on le prend ou quand on lui donne la tétée.

– Le bébé est raide avec les bras et les mains crispés.

– Il sursaute au moindre bruit et montre de petits tremblements.

– Il est atone et a du mal à tenir sa tête.

– Il pleure tout le temps.

– Il ne dort pratiquement pas.

– Il régurgite.

– Il ne digère pas et est agité après la tétée.

– Il met un temps infini à téter.

– Il use ses cheveux derrière la tête de manière asymétrique.

– Il est tombé de sa table à langer, même si la radio du crâne n’a montré aucune lésion.

– Il a une mauvaise position de pieds, de hanches.

– Il tourne toujours la tête du même côté et dort toujours du même côté.

– Il louche de façon permanente.

– Il a des otites, des bronchites à répétition, il a une respiration bruyante.

 

Tout cela à pour but de permettre un meilleur développement du bébé, ou encore en préventions de futur pathologie comme les torticolis  congénitaux ou les scolioses. N’oublions pas que tout cela est aussi dans le but de rassurer les parents et de permettre a maman de dormir sans stress pour son bébé.

close